POISSON FRAIS AU KILOS

Merlan
10,00 €
TTC
Le merlan fait partie des poissons dits "maigres". Il est riche en vitamines, en protéines et en sels minéraux. Il possède notamment une forte teneur en iode et en fer. Il est en revanche pauvre en lipides. L'apport énergétique du merlan est de 70 calories pour 100 g. Le merlan possède de très bonnes qualités nutritionnelles, il est léger et se digère facilement. Il présente peu de contre-indications et a une faible teneur en cholestérol.
Thon rouge
25,00 €
TTC
Moins gras qu'on ne le croit, le thon contient 4 à 6 g de lipides, quand le saumon par exemple en affiche 10 g en moyenne. C'est donc un aliment peu calorique (150 kcal/100 g), et encore moins s'il s'agit de thon en boîte au naturel. Par contre prenez garde à la conserve à l'huile, qui multiplie par deux l'apport lipidique. Quoi qu'il en soit, il ne faut surtout pas se priver de ces acides gras qui sont en très grande partie les fameux omégas 3. Présents avant tout dans les poissons gras, ceux-ci jouent un rôle important dans la prévention des maladies cardio-vasculaires et le développement de certains cancers.
Maquereau
10,00 €
TTC
Le maquereau est un poisson gras et donc riche en oméga 3. Son goût est plus prononcé que d'autres poissons de mer,  Sur le plan nutritionnel, le maquereau représente 250 kcal pour 100 g ainsi qu'une source naturelle de vitamines et minéraux tels que le phosphore, le magnésium (97 mg pour 100g), le sélénium et des vitamines B2, B3, B12 (19 µg pour 100 g) et D (7,5 µg pour 100 g).
Queue de Lotte
25,00 €
TTC
La lotte de mer est facile à préparer puisque qu'elle n'a pas d'arêtes, seulement une épaisse épine dorsale très facile à retirer.  Cependant, c'est un poisson qui réduit à la cuisson en rendant beaucoup d'eau. En plat principal, comptez au moins 1 kg pour 2 à 3 personnes. Sa chair, maigre et ferme, se cuisine un peu comme de la viande
Sole
25,00 €
TTC
La sole est un poisson maigre, avec un faible apport calorique : 70 kcal/100 g. Très digeste, il peut donc être consommé plusieurs fois par semaine, à raison d'une portion de 150 g par personne, sans aucun effet néfaste sur la ligne. Pour préserver cet atout, exit la sole meunière et autre fritures, au profit des cuissons au four et à la vapeur. La sole est aussi riche en protéines d'excellente qualité, en moyenne 18 g/100 g. Indispensables au bon fonctionnement des cellules, elles garantissent l'apport d'acides aminés essentiels que l'organisme ne sait pas fabriquer.